AccueilActualitésJusticeLe CSLC suspend le journal Manager Horizon pour diffamation

Le CSLC suspend le journal Manager Horizon pour diffamation

-

L’hebdomadaire Manager Horizon a été  suspendu pour trois (3) mois par le Conseil supérieur de la liberté de communication (CSLC) pour « diffamation ».  

La sanction a été prononcée ce mercredi 8 juillet lors de la réunion du Collège des membres du CSLC pour examen et études de l’affaire portant « diffamation » de l’hebdomadaire Manager Horizon. 

Le média est reproché par le régulateur d’avoir procédé à la diffusion d’un article qualifié de contenu « diffamatoire »

« Considérant que le journal Manager Horizon a dans sa parution N°0200 du 02 au 09 juin 2020 en page 4, publié un article intitulé “Les ministres Ngouelondele, Doukaga et le directeur de l’INJS bafouent la décision de Clément Mouamba”. Considérant que le directeur de publication, Monsieur Abibe Ayoka n’a apporté, pendant son audition, aucune preuve de ses allégations, notamment sur la publication d’un faux calendrier de la rentrée académique à l’INJS. Le journal Manager est suspendu sous toutes ses formes pour une durée de trois mois pour diffamation », a annoncé Agnès Nioko Rapporteure du CSLC.  

L’organe présidé par Philipp Mvouo s’est par ailleurs appesanti sur le cas du directeur de publication dudit journal. Il a été mis « à la disposition de l’Union professionnelle de la presse du Congo (UPPC), association d’autorégulation pour un stage d’imprégnation des notions de base de la profession de journaliste ». 

Institué par l’article 212 de la Constitution du 6 novembre 2015, le CSLC a au nombre de ses missions, veiller à la non diffusion des informations qui ne concourent pas à la consolidation de la paix et de l’unité nationale ainsi que d’empêcher et réprimer la manipulation par quiconque de l’opinion publique à travers des médias.

Articles Populaires