dimanche, février 28, 2021
Accueil Portrait Sene Ossebi Douniam : la congolaise à tête de Sport News Africa

Sene Ossebi Douniam : la congolaise à tête de Sport News Africa

-

Dans le cadre de notre programme « Portrait », nous avons reçu Sene Ossebi Douniam, la patronne du média panafricain Sport News Africa, dont la direction est basée à Brazzaville. Fondé en mai 2020, le média sportif connaît déjà un succès fulgurant. Avec plus de 80 000 visites uniques par mois, moins d’un an après sa création, le média affiche de grandes ambitions : devenir le numéro un de l’information sportive en ligne en Afrique.

Sene Ossebi Douniam est une jeune congolaise de 31 ans dont le parcours scolaire ne la prédestinait pas à une aventure médiatique encore moins dans le domaine du sport.

Titulaire d’un MBA en finance et gestion de risque, et d’un Master 2 en assurance et gestion des risques, elle embrasse, en France, une première carrière professionnelle dans le domaine des assurances pendant 7 ans, avant de sentir le besoin du retour à sa terre natale Brazzaville.

« Je me suis dit, j’ai envie de rentrer en Afrique, j’ai envie de créer quelque chose, je ne savais pas quoi au départ. Quand je suis arrivée, je me suis renseignée, et des amis hommes, m’ont dit “ tous les matins, on est sur l’Équipe, on a des informations sur Messi, Ronaldo, mais on ne nous parle pas des parcours de nos talents“. », souligne la congolaise.

C’est fort de ce constat que Sene Ossebi Douniam, l’autodidacte qui avoue volontiers ne pas être « une sportive dans l’âme » a commencé à plancher sur l’idée de créer un média sportif qui consacrerait sa ligne éditoriale à la mise en lumière des talents d’Afrique.

Pour se faire, elle s’est entourée de professionnels du métier, « j’ai eu la chance de rencontrer des personnes formidables, aujourd’hui si le projet tient, c’est aussi parce qu’on est une équipe et que tout le monde y croît. On a des personnes passionnées et au quotidien, c’est un plaisir parce que j’apprends tous les jours des choses que je ne connaissais pas. », dit-elle.

Aujourd’hui Sport News Africa, c’est une direction basée à Brazzaville, une rédaction à Dakar, et un réseau de plus 16 correspondants disséminés à travers le continent pour fournir en temps réel, les « informations locales ce qu’on ne retrouve pas forcément sur l’ensemble des médias. Les informations sur les petits clubs, les athlètes méconnus et les disciplines africaines comme la lutte traditionnelle par exemple au Sénégal. », assure la directrice de SNA.

Un travail et un engagement qui lui ont valu une reconnaissance de l’Institut Choiseul qui la classe parmi les 200 leaders économiques de demain en Afrique. « J’étais contente et fière, ma famille également, et j’étais surtout fière pour le Congo, parce que c’est vrai qu’on a beaucoup de talents, mais on est très peu visibles sur le continent. », affirme-t-elle.

À la question de savoir si avec une femme à la tête d’un média sportif, on peut espérer avoir plus d’informations sur les athlètes féminines du continent, Sene Ossebi Douniam répond sans ambage par l’affirmative. « J’en suis persuadée, notre rédactrice en chef est également une femme incroyable, … C’était notre volonté à toutes les deux d’avoir sur le site internet une rubrique entièrement dédiée aux femmes. On y traite uniquement les espoirs féminins, les parcours des grandes dames du sport, les envies, les émotions et les écosystèmes autour du sport féminin. », repond Sene Ossebi Douniam.

Un challenge parmi les nombreux relevés par le média qui a lancé ses activités en pleine crise sanitaire du Covid-19, avec une équipe qui n’a jusque-là pas pu se réunir physiquement. « On s’appelle, on fait des conférence-call, ce n’est pas agréable tous les jours, mais ça fonctionne. », nous confie la manager qui reste toutefois convaincue qu’à long terme la stratégie a des effets néfastes pour l’humain.

Pour 2021, Sene Ossebi Douniam et SNA préparent de nombreux projets, entre autres, le lancement du site en anglais afin de toucher le public anglophone du continent, et le développement d’une application mobile. 

La directrice de SNA entend faire croître la communauté de lecteurs du média et créer davantage d’engagement auprès de son public cible. Elle souhaite voir plus « de jeunes qui connaissent le média et qui en se levant le matin ont ce réflexe de venir sur Sport News Africa. », conclue-t-elle.

Articles Populaires