AccueilSociété« Restez chez vous ! Restons chez nous ! »

« Restez chez vous ! Restons chez nous ! »

-

Sous la haute autorité du Premier Ministre Clément Mouamba, les membres du gouvernement se sont réunis dimanche 28 et lundi 29 mars pour mettre en musique les mesures relatives à l’état d’urgence sanitaire. Ces mesures ont été détaillées point par point par le porte-parole du gouvernement, Thierry Moungalla, pendant près d’une heure sur la télévision nationale.

Dans une communication qui visait un objectif tant pédagogique qu’informatif, le porte-parole du gouvernement a invité les populations à rester chez elles. 

Le confinement général, couplé d’un couvre-feu, mesures phares de l’État d’urgence, ont été la source de nombreuses incompréhensions au sein de l’opinion publique.

Largement débattu au cours de cette apparition télévisée, le sujet a fait l’objet d’éclaircissement dès l’entame de l’intervention de Thierry Moungalla. « Le confinement à domicile ça veut dire qu’à partir du mardi 31 mars [à 20H, ndlr] chaque congolais et chaque congolaise, quelle que soit sa condition, y compris les dirigeants, nous allons tous devoir rester chez nous ».

Si le principe général veut que tous les habitants soient en confinement à leur domicile et n’en sorte pas, pour des raisons vitales, un décret fixant les conditions d’application du confinement a été pris par le Chef du gouvernement. Il met en exergue un ensemble de mesures donnant la possibilité aux individus de se déplacer uniquement pour des motifs « essentiels ». 

Ainsi, une liste de biens et services indispensables dont « les producteurs, les fournisseurs et les distributeurs sont autorisés à poursuivre les activités pendant période de confinement » a été dévoilée par le décret. De même, il énumère les déplacements jugés essentiels ouvrant droit à la délivrance d’une autorisation spéciale de circulation pendant la période de confinement. 

S’agissant du couvre-feu, il prendra effet le 31 mars 2020 à 20 heures. Il se caractérise par l’interdiction formelle de circulation entre 20 heures et 5 heures. Il s’appliquera autant aux personnes en confinement, qu’aux personnes disposant d’une autorisation spéciale de circulation. Entre 20 heures et 5 heures seul les déplacements des services d’urgence seront autorisés.

Le ministre a tenu à rassurer l’opinion publique de ce qu’il ne s’agit en aucun cas d’une punition pour les population, mais en réalité de l’unique moyen de briser la chaîne de propagation du virus dans notre pays.

Pour cela il a appelé au respect, à la discipline et au sacrifice « pour qu’ensemble nous empêchions le virus de se propager dans notre pays. »

« Restez chez vous! Restons chez nous! » 

Articles Populaires