dimanche, octobre 2, 2022
AccueilFaits DiversRecrudescence des vols dans les voitures à Brazzaville 

Recrudescence des vols dans les voitures à Brazzaville

-

Depuis plusieurs mois, les brazzavillois constatent impuissants, une recrudescence des cas de vols dans les véhicules. Ce qui ressemble à un réseau de voleurs qui opèrent dans les grandes artères de la capitale de jour comme de nuit. 

Plusieurs cas de vols dans les voitures ont été déplorés au cours des derniers mois à Brazzaville. Un phénomène qui touche également Pointe-Noire depuis peu nous indique une source policière au moment où nous rédigeons cet article. 

Des malfrats dont le mode opératoire est désormais par la police se déplacent à moto et repèrent les véhicules isolés, échappant à la vigilance des passants ou des agents de sécurité. 

Une fois identifiés, ces derniers cassent à l’aide d’un brise glace les vitres des véhicules, notre source précise, « ils ont une préférence pour les véhicules qui ont une vitre triangle à l’avant ou à l’arrière car elle font moins de bruit à la casse et permettent d’avoir accès au dispositif de verrouillage. » 

Nantes. Vitres cassées, les réparateurs ne suivent plusAvis/Devis/Vol : Prix d'une vitre latérale arrière + custode - Avis / Questions - Discussions libres (Général) - Forum Pratique - Forum Auto

 

 

 

 

 

Une fois le véhicule déverrouillé, il est dépouillé en l’espace de quelques secondes. « Ces brigands recherchent la plupart du temps des sacs, ordinateurs, téléphones, argent, ou tout autre objet de valeur laissés dans la voiture. Ils peuvent aller jusqu’à voler des accessoires de la voiture…« 

En témoigne une vidéo de vol datant du 22 mars dernier dans laquelle on voit deux individus descendre d’un taxi, extirper une batterie et un radiateur d’un véhicule.

La situation qui crée la psychose chez les populations a entraîné une mobilisation des forces de l’ordre. Avec l’aide des plaintes et des témoignages, la police est parvenue à mettre la main sur des voleurs à moto qui opéraient en plein jour dans la rue Nko à Brazzaville.

Il s’agit de Mienanzambi dit Boueka, un congolais de 28 ans, habitant au quartier de Nkombo, dans le 9e arrondissement de Brazzaville, Djiri.

Face à cette recrudescence, l’installation des caméras de vidéosurveillance publiques serait un moyen pour lutter contre ce phénomène. Il est recommandé de ne pas laisser le moindre objet de valeur dans son véhicule, même lorsqu’il est question d’effectuer une « course rapide« . 

Articles Populaires