mercredi, octobre 5, 2022
AccueilSociétéPierre Mabiala lance l'opération de démolition des bâtisses du CNTF

Pierre Mabiala lance l’opération de démolition des bâtisses du CNTF

-

« Et bien aujourd’hui nous sommes venu pour vous demander de partir d’ici », ce sont les termes employés par le ministre d’Etat, ministre des affaires foncières et du domaine public, Pierre Mabiala pour annoncer aux agents du Chantier naval et des transports fluviaux (CNTF) de libérer le site qu’ils occupent.

Ce mardi 22 février 2002 à Brazzaville, le ministre Pierre Mabiala, a procédé au lancement, de l’opération de démolition des bâtisses du Chantier naval des transports fluviaux (CNTF). Une décision qui intervient après l’expiration du délai d’observation exigé par la loi, mise en pratique par les huissiers de justice.

Les travailleurs du CNTF avaient obtenu de la justice une ordonnance le 21 mars 2017 qui leur autorisait de demeurer sur le site. Ordonnance annulée par une décision de rétractation obtenue par l’Etat congolais.

« L’Etat congolais a réuni des circonstances nouvelles qui sont plus que sérieuses et c’est pour ça que le juge nous a donné droit à rétracter votre décision », a déclaré Pierre Mabiala s’adressant au représentant du syndicat des travailleurs du CNTF Eustache Elenga.

Un délai de 15 jours avait été accordé aux agents du CNTF pour libérer le site afin de permettre au nouveau propriétaire notamment la société Moka de démarrer ses travaux de construction.

La société Moka qui a acquis le site pour un montant de 100 milliards de FCFA va ériger un complexe commercial ou mole de 10.000 m2, comprenant des restaurants, des banques, des sociétés d’assurances.

« ça va être un projet très important, de modernisation de notre pays en général, et en particulier de Brazzaville. Le président a toujours appelé son gouvernement de travailler pour parvenir à retourner Brazzaville vers le fleuve, parce que nous savons que Brazzaville tourne le dos au fleuve », a indiqué le ministre.

S’agissant du paiement des droits des travailleurs du CNTF, le ministre Mabiala a indiqué que le gouvernement s’en chargera.

« Vos droits vont toujours être payés, l’investisseur venait de payer une somme très énorme dans le cadre du paiement de vos droits, ça va être fait. Aujourd’hui vous pouvez aller attendre on vous rappellera et on va certainement vous notifier la continuation du paiement parce que l’Etat avait déjà commencé à vous payer » a assuré Pierre Mabiala.

Articles Populaires