AccueilSociétéPartenariat entre des écoles privées et le ministère de l'Enseignement technique 

Partenariat entre des écoles privées et le ministère de l’Enseignement technique

-

Le ministère de l’Enseignement technique et professionnel et les promoteurs des établissements d’enseignement supérieur technique et professionnel ont signé un partenariat ce mardi 19 avril permettant aux élèves issus des écoles techniques de poursuivre leurs études au sein d’instituts privés à la charge de l’Etat congolais.

Il s’est tenu ce mercredi 20 avril, une séance de travail entre Le ministère de l’Enseignement technique et professionnel et un collectif de cinq écoles privées dont l’institut d’administration d’entreprise, l’institut technique et professionnel, et l’institut supérieur de commerce d’administration et de technologie. 

À l’ordre du jour, la signature d’un protocole d’accord entre les deux parties en vue de permettre aux bacheliers et autres boursiers du ministère de l’Enseignement technique et professionnel de poursuivre leurs études supérieures dans ces écoles. 

« Mes prédécesseurs avaient bien voulu formaliser ce type de convention et de contrat pour donner de la chance à ces enfants qui sortaient des lycées techniques et professionnels pour qu’ils réalisent leurs ambitions », a déclaré le ministre de tutelle, Ghislain Thierry Maguessa Ebome. 

Conformément à cet cet accord, l’Etat congolais s’engage à payer la bourse et les frais académiques de ces élèves.

♦Lire aussi : 216 étudiants congolais prêts à être expulsés d’une université au Maroc

Le ministre a par ailleurs attiré l’attention des promoteurs des écoles signataires de cette convention contre la confiscation des diplômes de fin d’études des apprenants pour motif d’insolvabilité du gouvernement entre autres.

« J’espère que le promoteur qui a accepté de signer ce contrat ne prendra jamais l’avenir des jeunes congolais en otage pour motif que l’Etat n’a pas honoré ses engagements. Ces enfants ne peuvent pas être victimes des faiblesses de l’Etat ou des exigences des instituts car ils sont diplômés et ils n’ont jamais signé de contrat avec les instituts privés », a-t-il souligné.

Le patron de l’Enseignement technique a aussi appelé les promoteurs à améliorer la qualité de l’offre des enseignements dispensés aux étudiants.   

Articles Populaires