jeudi, septembre 23, 2021
AccueilEconomieLe FMI reporte le versement des 48 millions de dollars

Le FMI reporte le versement des 48 millions de dollars

-

Attendu pour le mois de janvier prochain, l’appui de 48 millions de dollars (28,2 milliards de FCFA) du Fonds monétaire international (FMI) à la République du Congo a finalement été reporté sine die comme l’ont relayé plusieurs médias ce jour. Justifiant ce report, l’institution de Bretton Woods dit vouloir laisser « plus de temps » aux autorités congolaises. 

C’est l’information qui a été rendue publique ce matin. Alors que les autorités congolaises s’attendaient à recevoir le versement des 48 millions de dollars (28,2 milliards de FCFA) constituant la première tranche de l’accord signé en juillet dernier avec le Fonds monétaire international (FMI), il n’en sera finalement rien.

En effet, comme le révèle Radio France International (RFI), le dossier Congolais a été « écarté de l’ordre du jour du conseil d’administration du Fonds monétaire international de décembre prévu la semaine prochaine ». En cause, la restructuration de la dette commerciale extérieure congolaise et les efforts consentis pour s’arrimer aux normes de gouvernance jugées, pour l’heure, insuffisants. Entre autres, conditions contenues dans l’accord signé en juillet après quasiment deux années d’intenses négociations.

Bien que prises de court, malgré un rapport préliminaire en novembre qui ne laissait augurer autre issue, les autorités congolaises restent sereines et assurent qu’il ne s’agit que d’un « léger report des discussions » les conditions pointées du doigts seront respectées « des discussions sont en cours elles vont aboutir nous sommes optimistes » certifie le Porte-Parole du gouvernement Thierry Moungalla.

Prévu pour janvier prochain, le report du versement de ces 28,2 milliards de FCFA s’inscrit dans la droite ligne des conclusions de la mission d’évaluation du Fonds en novembre dernier. Les autorités devront donc mettre les bouchées doubles, pour respecter les engagements pris en juillet, et ainsi espérer recevoir la première tranche de cet accord qui porte sur un montant global de 448,6 millions de dollars (264,4 milliards de FCFA). 

Articles Populaires