AccueilActualitésCultureLe Domaine royal de Mbé inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco d'ici...

Le Domaine royal de Mbé inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco d’ici 2025 ?

-

Une mission de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco) a présenté au ministre de la Culture et des arts, Dieudonné Moyongo, le 3 mai, les conclusions de sa visite d’inspection sur le site de Mbé dans le département du Pool. Il en ressort que ce site devrait être inscrit au patrimoine mondial en juillet 2025.

Le ministre de la Culture et des arts, Dieudonné Moyongo et une délégation de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco), conduite par Sébastien Moriset, expert du Centre de recherche international CRATerre-ENSAG ont eu une séance de travail ce mardi 3 mai à Brazzaville. 

Sébastien Moriset et sa suite sont venus faire un compte rendu de leur visite qui a eu lieu les 1er et 2 mai au Domaine royal de Mbé, situé à 200 kilomètres environ de Brazzaville, dans le département du Pool

Il s’agit de faire un point sur l’état d’avancement de la préparation d’une proposition à l’Unesco, puisque Mbé est sur la liste du patrimoine mondial depuis plusieurs années.

Selon l’expert mandaté par l’Unesco, au vu des potentialités historiques dont regorge ce domaine notamment la Forêt de Ndoua, ancienne réserve alimentaire du royaume, lieu de signature le 10 septembre 1880 d’un Traité célèbre entre l’explorateur français Pierre Savorgnan De Brazza et le Roi Tio 1er, tout porte à croire que ce site pourrait être retenu par l’Unesco. 

« Nous sommes venus avec de bonnes nouvelles parce que Mbé reste un site extraordinaire à l’échelle non seulement du Congo mais aussi à l’échelle africaine qui a toutes les chances d’aboutir un jour sur la liste », a-t-il déclaré.

♦Lire aussi : La rumba congolaise inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco

Poursuivant son propos, Sébastien Moriset pense que le comité du patrimoine mondial pourrait annoncer l’inscription du Domaine royal de Mbé au patrimoine mondial de l’Unesco d’ici 2025. 

Ce après avoir rempli tous les critères indispensables, a-t-il ajouté. 

« Il me paraît peu probable que le dossier puisse être présenté en janvier 2023, plutôt, il sera déposé en janvier 2024. Puis s’en suivra un processus administratif par l’Unesco qui prend quelques mois pour vérifier la validité technique du document pour s’assurer que toutes les parties ont été remplies, et ensuite l’Unesco enverra une contre-expertise qui viendra vérifier si ce qu’on y a mis est véridique », a expliqué Sébastien Moriset.

Le Domaine royal de Mbé encore appelé le Royaume Téké, est connu des explorateurs européens dès le XVe siècle sous le nom de Royaume d’Anzico.

Il est composé d’un ensemble de sites liés à la culture et l’histoire du peuple Téké dont la Cité de Mbé : capitale du royaume et résidence du Makoko (roi) ; les forêts sacrées (Mbe-Nkoulou, Nko et Itiele) et le village Ngabé.

Articles Populaires