dimanche, octobre 2, 2022
AccueilPolitiqueL'ARD ne prendra pas part à la Concertation politique d’Owando

L’ARD ne prendra pas part à la Concertation politique d’Owando

-

L’Alliance pour la République et la démocratie (ARD) ne sera pas présente à la concertation politique qui aura lieu du 3 au 6 mars 2022, à Owando, dans le département de la Cuvette. L’annonce a été faite au cours d’une conférence de presse que le parti a organisée ce samedi 19 février à Brazzaville.

A moins de deux semaines de la tenue d’une concertation politique à Owando, certains partis de l’opposition manifestent déjà leur désaccord. Le cas de l’Alliance pour la République et la démocratie (ARD) que dirige Mathias Dzon qui a annoncé sa non participation.

Pour ce parti de l’opposition, plutôt qu’une concertation politique, le pouvoir en place doit convoquer un dialogue inclusif au cours duquel tous les sujets en rapport avec la marche et l’avenir du pays doivent être abordés.

« L’opposition congolaise doit se rassembler et exiger du pouvoir la tenue, en urgence absolue, d’un véritable dialogue politique inclusif, seule et bonne solution pour sortir le Congo de la crise multidimensionnelle qui l’étrangle », rapporte la déclaration lu par Elo Dacy, porte-parole de l’ARD.

Le parti réclame également entre autres la dissolution de l’actuelle Commission nationale électorale indépendante; l’élaboration d’une nouvelle loi électorale; la réalisation d’accord-parties d’un recensement administratif spécial et l’introduction de la biométrie dans le processus d’identification des électeurs.

L’ARD rejoint donc le Congrès africain pour le progrès (CAP) qui a récemment aussi annoncé sa non participation à ce rendez-vous politique qu’il qualifie de non évènement et propose à la place un dialogue politique inclusif.

Articles Populaires