dimanche, septembre 19, 2021
AccueilInternationalLa cour africaine des droits de l’homme ordonne la suspension du mandat...

La cour africaine des droits de l’homme ordonne la suspension du mandat d’arrêt contre Guillaume Soro

-

Saisit par les avocats de l’ancien président de l’Assemblée Nationale ivoirienne, la cour africaine des droits de l’homme et des peuples (CADHP) délivre un verdict plus que clair. La suspension du mandat d’arrêt contre Soro.

De son exil Français, Guillaume Soro a chaleureusement reçu la décision de la cour africaine des droits de l’homme convaincue par le plaidoyer de ses avocats.

Celle ci ordonne à l’etat ivoirien de surseoir le mandat d’arrêt émis contre l’ex premier ministre. La même ordonnance demande aussi la suspension immédiate du mandat de dépôt qui maintien en détention provisoire depuis la fin de l’année 19 proches et partisans du candidat déclaré à la présidentielle du 31 Octobre 2020 en côte d’ivoire.

L’homme n’a réagi à cette décision que par un post sur sa page Facebook ou l’on pouvait lire « la victoire est toujours du côté de la justice ».

Pour la CADHP a quelques six mois de la présidentielle en côte d’ivoire et alors que Guillaume Soro est candidat,« l’exécution des mandats d’arrêts et de dépôt contre des personnalités politiques risque de compromettre gravement l’exercice des libertés et droits politiques des requérants. »

Guillaume Soro et les siens sont poursuivis pour détournement de deniers publics, blanchiment de capitaux, financement de terrorisme, complicité et faits de présomption graves de tentatives d’atteinte contre l’autorité et l’intégrité du territoire.

La cour africaine des droits de l’homme et des peuples n’est pas à sa première intervention dans ce pays. En novembre 2016 elle dénonçait déjà le manque d’indépendance de la commission électorale.

Articles Populaires