dimanche, juillet 3, 2022
AccueilSociétéHonoré Sayi : « Depuis 2019, la E²C est comme un véhicule...

Honoré Sayi : « Depuis 2019, la E²C est comme un véhicule qui roulait sans freins »

-

Le ministre de l’Energie et de l’hydraulique (MEH), Honoré Sayi s’est indigné de la qualité des services délivrés par la société Energie électrique du Congo (E²C). Ce, suite aux révélations apportées par les travaux du comité mixte MEH – E²C sur la gestion du réseau électrique national par la E²C ce lundi 13 décembre au ministre de tutelle. 

Il s’est tenu ce lundi 13 décembre, à Brazzaville, sous l’autorité du ministre de l’Energie et de l’hydraulique (MEH), Honoré Sayi, la cérémonie de restitution des travaux du comité technique du ministère de l’Energie et de l’hydraulique et de E²C, sur la fourniture de l’électricité en République du Congo.

Il s’agit d’un rapport qui présente l’état des lieux de la situation électrique et approches de solutions à la problématique de la fourniture de l’électricité dans notre pays. 

Ses conclusions ont épinglé un chapelet de dysfonctionnements qui compromettent la desserte en énergie. Au nombre de ces maux figurent, des problèmes au niveau de la production, le transport, la distribution et la protection, l’automatisation et la télécommunication. 

♦ Lire aussi : Quand des agents de la E²C font du recouvrement en plein délestage

Ces travaux ont notamment révélé qu’aucun barrage électrique ne fonctionne à plein régime par faute de révision, le rapport pointe l’obsolescence, la défectuosité et le manque d’équipements ; il soulève aussi le problème de formation requise du personnel de la société pour mener à bien sa mission. 

Face à ce sombre décor, sans langue de bois, le ministre a exprimé son mécontentement pour avoir constaté que c’est depuis plusieurs années que la E²C naviguait à vue. 

« Depuis 2019, cette entreprise ressemble à une voiture qui roulait sans freins, et aucune signalisation sur le tableau de bord ni pour lire la vitesse ni pour le niveau d’huile, ni de température et certainement avec des boulons mal serrés sur une ligne droite qui attendait ni descente ni montée », a-t-il déploré.

♦ Lire aussi : Les agents de l’E²C se font remonter les bretelles par Honoré Sayi

Honoré Sayi est par ailleurs monté au créneau pour mettre en garde contre les réfractaires au changement « que chacun se mette à sa place, qu’il n’y ait pas de positions réfractaires surtout au changement. Les désagréments qui pourraient résulter du refus d’aller de l’avant, de créer la prospérité autour de cette entreprise seront analysés en haut niveau. »

Il a par conséquent instruit les gestionnaires de la E²C d’organiser une réunion d’urgence en vue d’améliorer cette situation peu reluisante. 

« Le suivi et l’application desdites conclusions pour la mise en œuvre des projets retenus sont désormais pour vous un impératif. Je demande donc à la E²C d’organiser assez rapidement un conseil d’administration afin que ce programme d’urgence soit pris en compte dans le budget de l’entreprise, exercice 2022 », a insisté le ministre.

Les plaintes des populations suite à la récurrence des délestages d’électricité observées ces dernières semaines à Brazzaville et Pointe-Noire, avaient interpellé le gouvernement. Le ministre de l’Energie et de l’hydraulique, Honoré Sayi, avait recadré les agents de la E²C. Un comité mixte MEH – E²C était alors créé pour apporter des solutions appropriées à la problématique de la fourniture de l’électricité.

Articles Populaires