lundi, septembre 27, 2021
AccueilInternationalFin de la mission du ministre de l'Intérieur en RCA

Fin de la mission du ministre de l’Intérieur en RCA

-

Le ministre de l’Intérieur et de la décentralisation, Raymond Zéphirin Mboulou a terminé sa visite en terre centrafricaine la semaine dernière. Une visite qui s’inscrit dans le cadre du renforcement de sécurité aux frontières communes entre nos deux pays.

Arrivé le 24 juillet dernier en RCA, le ministre de l’Intérieur et de la décentralisation Raymond Zéphirin Mboulou a eu un séjour de travail largement dominé par une session qu’il a co-dirigé avec Marie Noëlle Koyara, ministre de la Défense nationale et de la reconstruction de l’armée de la RCA.  

Une délégation congolaise amenée par le ministre Raymond Zéphirin Mboulou et le ministre de la Défense nationale, Charles Richard Mondjo a pris part à la 3e session des Sous commissions de défense, sécurité et techniques mixtes en matière de frontière entre la République du Congo et la République Centrafricaine à Bangui.

Lors de ces travaux, les participants ont eu le soin d’examiner plusieurs affaires notamment le projet de règlement intérieur et le projet d’accord de lutte contre la criminalité frontalière et le niveau d’avancement du processus de délimitation et de démarcation des frontières entre les deux (2) pays limitrophes. 

« La frontière entre la République du Congo et la République Centrafricaine lorsqu’elle est clairement délimitée et démarquée est un gage de paix, de sécurité et de développement… La République centrafricaine et la République du Congo n’ont plus le droit de se mettre en conflit sur les limites de leurs territoires. », a déclaré, Raymond Zéphirin Mboulou.

Cet atelier permettra par ailleurs la coopération militaire entre les deux Etats frontalier au nord du Congo par le département de la Likouala et en RCA par entre autres la préfecture de la Lobaye au sud-ouest, a laissé entendre Marie Noëlle Koyara. 

Un climat fraternel que les autorités s’engagent à préserver « Il est clairement dit que dès l’année 2022 aucun conflit entre Etats ne doit naître de malentendu frontalier. Il n’en sera jamais le cas pour le Congo et la République centrafricaine dont les populations partagent la même culture, la même histoire et le même destin et qui sont obligées par ces repères de s’entendre nécessairement. », a assuré Raymond Zéphirin Mboulou.

Au terme de cette rencontre le samedi dernier, les participants ont proposé des recommandations comme la mise en place urgente des dispositifs de surveillance et des protections de frontières et la tenue d’un atelier conjoint aux fins de la mise des traités signés entre Brazzaville et Bangui.

Raymond Zéphirin Mboulou a été reçu en audience par le Chef de l’Etat de la RCA, le professeur Faustin Archange Touadera, le 24 juillet dernier. Il a été question de faire le point au président centrafricain sur l’évolution des travaux de la Commission mixte congolo-centrafricaine sur la sécurité transfrontalière. 

Articles Populaires