jeudi, septembre 23, 2021
AccueilNon classéFabrice Ondama attend toujours près d’un million de dollar

Fabrice Ondama attend toujours près d’un million de dollar

-

Le contentieux entre l’attaquant congolais Nguessi Fabrice Ondama et son équipe Bab Jedid suite au non paiement de son salaire fait de nouveau la une. En ce début de mois, la date du paiement de son dû est à nouveau arrivé à échéance, la Commission de litige de la FIFA devrait à nouveau se saisir de l’affaire.

Arrivé en juillet 2017 au Club Africain en provenance de Wydad Casablanca pour un montant d’environ 550 mille Euros, Nguessi Fabrice Ondama devait percevoir une rémunération estimée à 500 mille dollars par an, et une prime de près de 150 mille dollars comme le stipulait les closes de son contrat.

L’attaquant congolais c’était malheureusement blessé en sélection nationale deux mois après son transfert, et seulement trois matchs disputés avec le club tunisien. Le tricolore a été ainsi éloigné du groupe pendant près de six mois. 

Depuis lors l’ancien champion d’Afrique junior n’a jamais perçu son salaire le poussant à quitter le club en 2018. 

Décidé de percevoir son dû, l’attaquant congolais va intenter une action en justice dans l’espoir de trouver une issue favorable au conflit qui l’oppose à son ancien club. La commission de litige de la FIFA exigera le paiement de la dette de 856 mille dollars, avec une augmentation de 5% par années de retard soit 984 mille dollar faute quoi, le club subira un retrait de points et une interdiction de recruter durant les trois prochains mercato.

Depuis lors malgré les pressions du Tribunal Arbitral du Sport et les délais fixés par l’instance juridictionnelle du football mondial, le club tunisien empêtré dans plusieurs conflits juridiques se refuse toujours de régler l’addition.

La Commission de litige de la FIFA a relancé une dernière fois ce mardi 17 mars le Club Africain afin de lui faire entendre raison, si aucune issue favorable n’est trouvée dans un mois, le club se verra frappé par les sanctions sus citées, très peu apparemment pour inquiéter le sulfureux club tunisien.

Articles Populaires