mercredi, juillet 6, 2022
AccueilPolitiqueÉlections 2022 :  le Cslc rappelle aux journalistes leurs obligations en période...

Élections 2022 :  le Cslc rappelle aux journalistes leurs obligations en période électorale

-

Le Conseil supérieur de la liberté de communication (Cslc), par le truchement de son vice-président, Jean-Pierre Ngoma, a présenté, ce vendredi 17 juin, à Pointe-Noire, les directives aux journalistes et aux médias pour la couverture médiatique de la campagne des élections législatives et locales scrutin de juillet 2022.

Les médias locaux publics et privés de Pointe-Noire ont eu une séance de travail, ce vendredi 17 juin avec le Conseil supérieur de la liberté de communication (Cslc). Une rencontre en rapport avec le scrutin des 4 et 10 juillet prochains.

Conduite par son vice-président, Jean-Pierre Ngoma, la délégation du Cslc a rappelé les règles d’éthique et de déontologie régissant la couverture médiatique en période préélectorale, électorale et postélectorale.

Les journalistes ont été appelés au respect du devoir d’égalité de traitement, d’équilibre et d’impartialité dans la diffusion des contenus en lien avec les scrutins législatif et local en période de campagne électorale. 

Le message du Cslc est aussi celui portant sur le respect du principe du droit de réponse tel que défini par la loi : « la demande d’exercer ce droit de réponse doit être présentée dans les vingt-quatre  (24) heures suivant la diffusion du message contenant l’imputation qui la fonde », a rappelé le Cslc. 

Le conseil a également édicté un chapelet d’interdictions dont la proscription de diffuser toute information qui ne concourt pas à la consolidation de la paix et de l’unité. Il a aussi interdit de relayer tout message tendant à manipuler l’opinion.

Selon le régulateur des médias, cette sensibilisation devra permettre aux médias d’éviter de « commettre des erreurs » dans le traitement de l’information afin de garantir une « élection transparente », « équitable », « inclusive » et « apaisée ».  

« La presse, Mesdames et Messieurs doit réaliser objectivement des reportages en toute impartialité. La presse doit exhorter les électeurs sur le processus électoral, elle doit  garantir la transparence des élections en informant régulièrement les électeurs sur les différentes étapes de préparation et de conduite des opérations électorales », a déclaré le vice-président du Cslc, Jean-Pierre Ngoma.

Le Cslc assure avoir pris toutes les dispositions nécessaires pour prévenir toute « erreur » dans la diffusion de l’information. 

♦Lire aussi : Élections 2022 : Philippe Mvouo appelle les médias au respect des règles de base du journalisme

Les participants ont ainsi eu droit à un exemplaire du Code d’éthique et de déontologie des professionnels de l’information et de la communication, issu des Assises de la presse congolaise tenues à Brazzaville du 25 au 28 octobre 2018 ainsi qu’aux directives aux journalistes et aux médias pour la couverture médiatique de la campagne des élections législatives et locales scrutin de juillet 2022. 

Pour éviter tout dérapage, les membres du Cslc ont en outre publié la liste des médias retenus pour la couverture médiatique des élections législatives et locales de juillet 2022. Il s’agit de la presse audiovisuelle, des chaînes de radio, de la presse écrite et des médias en ligne.

Le Cslc a annoncé le déploiement imminent de ses représentants dans toutes les rédactions de presse pour veiller au respect scrupuleux de ces prescriptions. 

En rappel, cet échange est la suite d’une série de sensibilisation de la presse initiée par le Cslc le 27 mai dernier à Brazzaville. 

Elle permet d’attirer l’attention des journalistes du secteur public et privé sur le traitement de l’information avant, pendant et après les élections législatives et locales de juillets prochains.  

Articles Populaires