dimanche, juillet 3, 2022
AccueilFaits DiversDeux lycéens interpellés avec une machette à Brazzaville

Deux lycéens interpellés avec une machette à Brazzaville

-

Ce vendredi 14 janvier, la police de Brazzaville a mis la main sur deux élèves du lycée technique 5 Février de Mpila, porteurs d’une machette. Ils faisaient partie d’un groupe d’élèves qui voulaient aller en découdre avec ceux du lycée de la Révolution, apprend-on du Troubadour de Brazzaville.

Ce vendredi 14 janvier, pendant les troubles qui ont éclaté entre le lycée technique du 5 Février 1979 de Mpila et le lycée général de la Révolution à Ouenzé, dans le cinquième arrondissement de Brazzaville, deux élèves ont été arrêtés par la police.

Il s’agit de Preston Nianga et Béni Kangou, tous deux élèves en classe de Terminale, série G2 au lycée technique du 5 Février 1979, retrouvés en possession d’une machette.

Ce fait déplorable relance le débat sur le phénomène de violences en milieu scolaire en République du Congo, au cours desquelles on voit les élèves échanger des coups d’armes blanches (machettes, de jets de pierres…)

♦Lire aussi : Un poste de police érigé au sein d’un lycée à Brazzaville

Un cas de décès avait été notamment déploré en fin d’année dernière lors d’un affrontement violent entre les élèves du Lycée général 30 Mars 1970 et ceux d’une école privée à Pointe-Noire.

Répondant à cette situation inquiétante, le gouvernement avait procédé à l’installation d’un poste de police au sein du complexe Antonio Agostinho Neto de Brazzaville, dans l’arrondissement 6 Talangaï de Brazzaville.

Dans le même esprit, le Réseau panafricain des jeunes pour la culture de la paix (Payncop) avait procédé le 18 octobre à la mise en place d’une cellule de veille contre les violences à l’école, au lycée de la Révolution, à Brazzaville. Une initiative qui vise à améliorer le climat scolaire et la prévention des violences en milieu scolaire. 

Articles Populaires