AccueilSociétéDes ONG dénoncent un accord de concession de terre au Rwanda

Des ONG dénoncent un accord de concession de terre au Rwanda

-

Dans une lettre ouverte adressée au président de la République, Denis Sassou Nguesso, un collectif d’organisations congolaises de défense des droits de l’homme a demandé une révision de l’accord-cadre signé entre la République du Congo et la République du Rwanda, le 12 avril dernier à Brazzaville.

Le collectif composé de cinq organisations de la société civile membres du Consortium des associations pour la promotion de la gouvernance démocratique et l’Etat de droit du (Capged) a dénoncé un accord “anticonstitutionnel” pour la concession de 12.000 hectares de terres arables au Rwanda pour 25 ans, c’était au cours d’un point de presse organisé ce mardi 10 mai à Brazzaville.

« La cession de 12.000 hectares de terres congolaises au Fonds souverain du Rwanda, représenté par l’entreprise Crystal Ventures, est une violation manifeste de la constitution », a déclaré Franck Chardin Aubin Tchibinda, directeur exécutif de l’Observatoire congolais des droits de l’homme (OCDH).

La Constitution du 25 octobre 2015 en son article 219 stipule que « nulle cession, nul échange, nulle adjonction du territoire national n’est valable sans le consentement du peuple congolais appelé à se prononcer par voie de référendum ».

Ces derniers ne s’opposent pas à ce que des investisseurs étrangers viennent investir au Congo, mais ils déplorent plutôt « l’aliénation des biens qui appartiennent au peuple congolais, en contradiction avec le texte fondamental qu’est la Constitution » indiquait Maixent Animbat Emeka à l’AFP.

« Notre démarche s’inscrit dans le cadre des engagements plusieurs fois réitérés par les plus hautes autorités de la République et qui peinent à être tenus », a indiqué Franck Chardin Aubin Tchibinda.

Le collectif a par ailleurs suggéré au gouvernement, la diversification économique en vue d’une croissance soutenue et résiliante afin de sortir de la dépendance du pétrole.

Articles Populaires