dimanche, octobre 2, 2022
AccueilInternationalDiplomatieDenis Sassou Nguesso et ses homologues préoccupés par la paix et la...

Denis Sassou Nguesso et ses homologues préoccupés par la paix et la sécurité en Afrique

-

A l’initiative du Chef de l’Etat Denis Sassou Nguesso, il s’est tenu à Oyo, dans le département de la Cuvette, ce samedi 12 février, un mini-sommet sur la paix et la sécurité régionale. Le président congolais et ses homologues de la République Démocratique du Congo (RDC), de l’Ouganda et du Togo ont notamment évoqué la série de coups d’Etat survenus ces derniers mois en Afrique de l’Ouest. 

Les président Yoweri Kaguta Museveni de la République d’Ouganda, Faure Essozimna Gnassingbé de la République Togolaise et Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo de la République Démocratique du Congo (RDC) ont pris par au mini-sommet d’Oyo, tenu ce samedi 12 février. 

Les quatre chefs d’Etat ont abordé essentiellement les questions sur l’évolution de la situation politique et sécuritaire sur le continent. Ils ont passé en revue les putschs organisés ces derniers mois au Mali, en Guinée Conakry et au Burkina Faso.

♦Lire aussi : Alpha Condé placé en détention à domicile

Les parties prenantes ont exprimé leur solidarité à l’instance dirigeante de la région Afrique de l’Ouest qui est en froid avec les juntes militaires au pouvoir. 

Les quatre Chefs d’Etat ont réitéré leur soutien total à la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), dans le cadre des mesures prises à l’endroit du Mali, de la Guinée et du Burkina Faso, renseigne le communiqué final de ladite rencontre.

♦Lire aussi : Communiqué final du mini-sommet d’Oyo sur la paix et la sécurité en Afrique

Denis Sassou Nguesso et ses pairs ont aussi évoqué l’évolution de la situation politique et sécuritaire dans les régions des Grands Lacs, d’Afrique Centrale. Ils ont notamment parlé de la situation sécuritaire dans la partie Est de la RDC et de la réouverture des frontières communes entre l’Ouganda et le Rwanda.  

A l’issue de ces assises, les participants ont convenu de se voir régulièrement et de renforcer ainsi leur cadre de concertation sur les questions politiques et sécuritaires, régionales et internationales, peut-on lire sur le communiqué final.

Articles Populaires