Accueil Société Covid-19 : Geste de solidarité des acteurs du secteur pétrolier

Covid-19 : Geste de solidarité des acteurs du secteur pétrolier

-

L’Association des Opérateurs Pétroliers du Congo (AOPC) réunissant des entreprises majeures du secteur pétrolier présentes au Congo vient d’apporter sa contribution à l’élan de solidarité qui se manifeste ces derniers jours.

Fan Fanny Canet, Directrice Générale de Total Congo SA s’est rendue à l’hôtel de la Primature ce 8 avril, où au nom des entreprises membres de l’AOPC notamment Total, Eni, Chevron, et Perenco, elle a remis un don à l’Etat congolais.

La donation réceptionnée par le Premier Ministre Clément Mouamba, a pour but d’assister le gouvernement et l’ensemble de la République congolaise dans le combat mené contre la pandémie du Covid-19. 

Il s’agit essentiellement d’un apport en nature, l’AOPC mis à la disposition du gouvernement deux (2) tonnes de consommables de santé à savoir des masques, des gants, des solutions hydroalcooliques entre autres. Le consortium a également fait don de quarante mille (40 000) litres de carburant au bénéfice des différents centres de santé référencés pour la riposte du Covid19.

Autre élément essentiel fourni par l’AOPC des respirateurs pour les soins intensifs mis à la disposition de la Direction Départementale de la santé (DDS) de Pointe-Noire. Un matériel spécialisé important dans la prise en charge de certains cas de coronavirus qui manque énormément aux structures médicales à travers le monde.

La représentante de l’AOPC a témoigné au Premier ministre la solidarité de l’ensemble des entreprises du groupement,  et assure qu’au delà du geste de ce jour, il entend travailler avec la Direction Départementale de la santé (DDS) dans l’amélioration de l’hygiène des centres d’accueil des patients à Pointe Noire.

Notons au passage, qu’un don de matériel sera effectué dans les prochains jours par l’association, dans des structures sanitaires au front de la lutte contre le Covid19 à Pointe Noire, deuxième ville la plus touchée par la pandémie après Brazzaville.

Articles Populaires