mercredi, octobre 27, 2021
AccueilSociétéCHU-B : L’intersyndical dénonce à nouveau des détournements de subventions

CHU-B : L’intersyndical dénonce à nouveau des détournements de subventions

-

L’intersyndical du Centre Hospitalier Universitaire (CHU) dénonce un détournement des subventions de fonctionnement et des conditions de travail exécrables au CHU de Brazzaville. 

La crise que traverse le CHU-B est loin d’être terminée et pourrait empirer dans les jours à venir. Après le licenciement d’une cinquantaine d’agents il y a quelques jours, c’est au tour des syndicats de défrayer la chronique de la désormais tristement célèbre structure sanitaire de la capitale.   

En effet, la Confédération Syndicale des Travailleurs du Congo (CSTC) et la Confédération Syndicale Congolaise (CSC) regroupées autour du Syndicat National des Médecins (SYNAMEC) viennent d’annoncer la tenue d’une assemblée générale extraordinaire ce mardi 4 février au sein de ladite structure sanitaire.

En cause, un supposé détournement de fond dont se seraient rendus responsables la structure canadienne en charge de « l’amélioration des pratiques de gestion », l’Unité de Santé Internationale de l’Université de Montréal (USI)

Des accusations graves qui s’appuient sur des décaissements présumés de plusieurs tranches de subvention de fonctionnement versées par le Trésor public et des « conditions de travail qui ne se sont pas améliorées ou pire se sont dégradées » lance une infirmière qui requiert l’anonymat par peur des représailles nous indique-t-elle.

L’intersyndical, a par le biais d’une note publiée le 30 janvier 2020, égrené un chapelet de  manquements auquel le corps médical et les patients de la structure font face. “Pas d’eau, bloc opératoire fermé, bloc d’accouchement fermé, stérilisation centrale fermée…” la liste est longue.

À cela s’ajoutent une cohorte de problèmes entre-autres la radiologie fonctionnelle à 10 %, la pharmacie vide, la cuisine fermée, la cellule de passations des marchés suspendues et les laboratoires fonctionnels à 10 % .

En novembre dernier déjà, l’intersyndical avait appelé à la mobilisation contre des pratiques de l’équipe dirigeante du CHU,  avant une accalmie qui n’aura été que de courte durée. La convocation à une réunion d’urgence demain mardi 4 février à 11h permettra d’en savoir plus sur les actions qu’ils entendent mener et la tournure que prendra la suite des événements.

Articles Populaires