mercredi, octobre 5, 2022
AccueilSociété957,7 milliards FCFA pour résoudre la question de la fourniture d'eau potable...

957,7 milliards FCFA pour résoudre la question de la fourniture d’eau potable en République du Congo

-

Le ministre de l’Energie et de l’hydraulique, Honoré Sayi a patronné ce jeudi 07 avril, la cérémonie de restitution des conclusions des travaux du Comité technique sur la fourniture d’eau en République du Congo. Il en ressort que pour résoudre la question de la fourniture d’eau potable en République du Congo le gouvernement congolais devrait débloquer une somme de 957.710.000.000 FCFA.

La cérémonie de restitution des conclusions des travaux du Comité technique sur la fourniture d’eau en République du Congo s’est tenue à Brazzaville ce jeudi 07 avril en présence du ministre de l’Energie et de l’hydraulique, Honoré Sayi et du directeur général de La Congolaise des eaux (LCDE), Parfait Christome Makita.

Ces travaux ont eu pour objectif de trouver des approches de solutions dans la fourniture en eau au Congo. Un rapport d’étude diagnostique et plan d’actions pour l’amélioration du service public d’eau potable, dans le périmètre d’exploitation de LCDE présenté par son directeur général a déploré la vétusté des équipements et l’absence d’investissements conséquents.

Il ressort de la présentation de ce dernier que pour résoudre l’épineuse question de la fourniture en eau potable en République du Congo, le gouvernement congolais devra débloquer une somme de 957.710.000.000 FCFA.

Le ministre Honoré Sayi a indiqué qu’une volonté politique s’impose pour que les populations congolaises aient l’eau de bonne qualité de façon pérenne et à moindre coût.

« L’objectif est d’atteindre au moins cinq cent mille abonnés et envisager en même temps la mobilisation de ressources. Les réformes attendues tendent vers le développement de ce potentiel, afin d’améliorer la performance de LCDE. Il est du bon sens de l’État, qui est à la fois actionnaire et consommateur, de payer ses factures », a-t-il signifié.

Le ministre de l’Energie et de l’hydraulique a dans son mot de fin promis de soumettre au gouvernement les conclusions de l’étude pour aller vers un palliatif durable.

Articles Populaires